Envie de participer ?

CD 64 rugby

17

nov. 2022

Vie du CD 64 : 7/13, commission représentants fédéraux

Publié il y a 1 an

Vie du CD 64 : 7/13, commission représentants fédéraux

Chaque mois, nous allons à la rencontre des membres des treize commissions qui composent la structure CD 64 rugby. Ce mois-ci, rencontre avec Michel Roger, référent de la commission des représentants fédéraux

Michel Roger : « Le contact avec les clubs est primordial. »

Quelle est le rôle de la commission des représentants fédéraux ?
Michel Roger. – Les représentants fédéraux (RF) sont les compléments des arbitres. Le RF est un officiel de match et toute personne licenciée de la F.F.R peut prétendre au rôle de RF.
Le rôle de la commission des RF au CD 64 est d’accompagner les RF des Pyrénées-Atlantiques dans leur parcours et leur évolution
.

Comment fonctionne-t-elle ?
Michel Roger.- Tout d’abord, c’est la ligue Nouvelle-Aquitaine qui nous donne les directives. Nous gardons en tête le principe d’uniformiser cette fonction et surtout de mettre en avant l’ échange avec les clubs. Les RF ne sont pas là pour sanctionner mais pour aider et accompagner les clubs. Il y a une pédagogie importante à mettre en place de façon à ce que tout se déroule pour le mieux.
Pour ce qui est du CD64, la commission est en charge des formations et des évaluations qui sont plutôt des supervisions, dont je suis d’ailleurs responsable au niveau de la ligue.

Es-tu seul dans cette commission ?
Michel Roger.- Oui, je suis seul. En revanche, je travaille beaucoup avec Pierre Bignalet, responsable de la commission des arbitres, avec le président du CD 64, Daniel Pédaillé et bien entendu avec la ligue NOA.

Combien de représentants fédéraux compte les Pyrénées-Atlantiques ? Michel Roger.- Il y a quarante représentants fédéraux sur le 64, dont trois femmes. Il y en avait qu’une il y a encore quinze jours mais suite à un récent test de connaissance, deux nouvelles se sont présentées et ont été validées.

Comment se déroulent les formations ?
Michel Roger.- Les formations se tiennent sur deux sites à Pau et Bayonne. La commission centrale des arbitres de la F.F.R donne les thèmes sur lesquels nous devons travailler et les répartit sur chaque ligue. Ensuite, la ligue donne des directives pour les différents secteurs de sa région. Nous, le CD 64, sommes le secteur numéro sept. Roland Cournet est le responsable de la formation à Pau et Bernard Danflous celui de Bayonne. Tous deux reçoivent les directives et nous choisissons ensemble le meilleur moment afin de mobiliser le maximum de RF aux réunions.

Est-ce qu’il y a eu des changements dernièrement dans le fonctionnement de la commission ?
Michel Roger.- Au niveau régional, la commission des RF est une commission évolutive, elle a été créée en 2017, lors de la naissance de la ligue Nouvelle-Aquitaine de Rugby.  Au départ, le fonctionnement n’était pas uniforme dans toutes les régions. Mais, suite à de nouvelles directives, il est devenu nettement plus homogène. Toutes les personnes en charge des RF tiennent à faire évoluer les candidats selon leurs souhaits, à coacher les nouveaux de façon à les faire progresser et à surveiller ceux dont nous aurions eu des retours plutôt négatifs. Pour éviter toutes sortes de désagréments, il faut être vigilant sur la répartition des RF selon leurs compétences et leurs niveaux de matchs. Sachant qu’il y a trois niveaux de RF différents, les RF1 jusqu’aux RF3.

Qu’apprécies-tu particulièrement au CD 64 ?
Michel Roger.- Au CD 64, j’aime la relation privilégiée avec les clubs car ce sont les clubs qui font vivre ce rugby de « village », ce rugby qui mêle convivialité et partage. Pour moi, le contact avec les clubs est primordial, notamment avec les personnes qui travaillent dans l’ombre mais sans qui le rugby n’en serait pas là aujourd’hui. C’est l’échange que je trouve le plus intéressant et je pense qu’il ne faut surtout pas le perdre.

 

 

 

 

Commentaires